Quelques jours à Lisbonne : Partie 1

Il y a quelques semaines nous avons décidé de passer un weekend prolongé a Lisbonne.

C’était le moment idéal, (fin mars début avril). Le Portugal est en plein essor touristique comme nous avons pu le constater sur place, il est encore temps de s’y rendre mais d’ici les cinq prochaines années, Lisbonne et Porto seront surement l’équivalent d’un séjour Ibiza ou à Barcelone.

Bonne période également pour les températures qui sont très élevées l’été, en mi-saison les températures sont plus fraîches, mais agréables surtout lorsque l’on marche des kilomètres et des kilomètres dans la ville. 

Jour 1

Arrivés à L’aéroport qui est très bien desservi, nous avons commencé par acheter la carte de transport rechargeable à 50 cts, avec des tickets pour rejoindre, le centre. ATTENTION prévoir de la monnaie ils ne prennent pas la carte! Les tickets coûtent 1€40  pour un trajet complet avec des changements si besoin.

Nous nous arrêtons à l’arrêt de métro Martim Moniz, conseillé par notre hôte pour rejoindre l’appartement. A cet arrêt une très grande place du même nom, qui à l’air très fréquentée.

Une fois les clés de l’appartement en main et nos affaires déposées, nous partons en ballade dans le quartier. Celui ci était construit sur des anciens trous de salage de poisson qui dataient de l’époque romaine. L’architecte avait laissé ses 2 gros trous visible en mettant un sol transparent. Du coup dans le salon nous avions l’impression de marcher dans le vide. 

Une belle surprise en ce dimanche de Pâques sur la place Dom Pedro IV à Rossio. Sur celle ci un  marché était installé. Les même chalets en bois qu’on trouve sur tous les marchés de Noël proposaient des pâtisseries locales telles que les fameuses Pasteis de Nata. (qu’on retrouvera plus tard dans le séjour;)), mais il y avait aussi un épais chocolat chaud servi dans de vrais mugs hiboux avec des fruits ou autres sucreries à tremper dedans.

Après avoir fini de baver sur la quasi-totalité des stands, nous nous sommes mis à la recherche d’un Rooftop. Le guide nous conseillait les terrasses d’hôtel, nous nous sommes donc dirigés vers l’hôtel Avenida à Rossio près de la gare. Cadre idéal pour admirer la vue sur la ville, profiter du calme et du premier verre de porto. Lisbonne étant une ville très habitée, il est très agréable de se retrouver dans un endroit comme celui-ci. D’ailleurs je pense retenter plus souvent l’expérience dans le sud car les gens n’y pensent pas toujours, et c’est une bonne alternative pour d’éviter l’affluence du monde et profiter d’une belle vue, les prix n’ont au final pas de grande différence avec un bar au sol.

J’ai profité de cette petite pause pour étudier la suite du programme de la journée, en fonction de ce qui se trouvait autour de nous. Direction la  “Praça do Comercio”. Au bord du Tage cette immense place regroupe plusieurs monuments, des arcades du XVIIIe siècle, l’arc de triomphe… Elle est également  qualifiée de “porte d’entrée”, car c’est par cette place que débarquaient ceux qui arrivaient en bateau.

L’appel de la faim après cette journée mouvementée, nous partons à la recherche d’un restaurant. Le “problème” à Lisbonne, c’est que la majorité des restaurants alpaguent les gens dans la rue pour qu’ils viennent y manger. Généralement ça me donne autant envie de manger dans le dit restaurant que de faire un marathon à cloche pied sur des orties… Nous avons donc suivi l’avis de guide ou de l’application Foursquare (qui nous a bien aidé pendant ce séjour)! Nous avons donc trouvé un restaurant caché derrière une devanture assez moche, sur l’une des avenues principales  ” CASA DO ALENTEJO“. Une fois passé la première porte nous avons découvert un magnifique patio, et au final un restaurant tout à fait typique du pays. Cuisine locale, abordable (un peu cher pour le pays environ 10-16€ pour le plat) – mais très bon. 

 

Jour 2

Après un petit tour sur Foursquare nous nous sommes trouvés un endroit où petit déjeuner. Pas très “portugais” mais qui nous tentait bien : Fabrica coffee roaster. Idéal pour les amateurs de bons café, ils proposent des grains qui viennent de Colombie, Kenya, Ethiopie….. Torréfiés “maison”. Les chocolats chaud sont très bons aussi, et ils proposent des toasts ou sandwichs, ainsi que des viennoiseries, des gateaux ou les fameux Pasteis frais du jour.

Pour ce deuxième jour nous avons tenté l’excursion au château de Sao Jorge, une fois arrivés touuuuuut en haut, au moins mille marches plus tard  nicolasulloa loop running run beat on a pu contempler….. La file d’attente d’au moins 100 m. Ce qui nous a un peu découragé, du coup nous avons fait une ballade dans les ruelles près du château et sur une petite muraille – dont l’accès n’était pas explicitement interdit, mais chuuuuut! Et nous avons même croisé un paon! 

Pour déjeuner direction Cais do Sodre, nous avons été très étonnés de la propreté du métro en comparaison des rues sales de la ville. Même si je sais que les français ne sont pas réputés pour avoir des villes propres, j’ai quand même été surprise de voir à quel point les gens ne faisaient pas attention. Bref, ravie de constater que les métros étaient beaux, accessibles, réguliers, vraiment pratiques. Un vrai point positif pour cette ville.

TIMEOUT MARKET LISBOA, une superbe découverte du séjour, si bien que nous y sommes retournés deux fois! Celui ci nous avait été conseillé avant le départ par des amis qui étaient déjà tombés sous le charme de cet endroit. Le principe,  est de proposer d’un côté un marché tout ce qu’il y a de plus classique, mais dans la seconde partie des stands de restauration rapide avec ces mêmes produits frais! Idéal pour découvrir différents plats en même temps. Il y avait même des plats de chefs, toutes sortes de viandes, poissons, poulet, cuisine asiatique, locale, italienne…. Pour cette première, nous avons testé le sandwich de black angus avec des chips maison, et le tataki de saumon et ses nouilles! Vraiment très bon!

Je recommande vivement!

Nous avions prévu pour ce deuxième jour une escapade à Belem, après le déjeuner nous avons attrapé un vieux tramway (la ligne 15 si je ne me trompe pas).  Pour nous c’était également l’occasion de prendre pour la première fois, un vrai tram typique de la ville. Après plusieurs tentatives avec la ligne 28 (que tous les guides conseillent),  trop de monde attendait pour monter, et trop de monde montait donc on s’est résigné à abandonner. Je n’avais pas du tout envie de me retrouver tel un cochon pendu à la barre du milieu, sans pouvoir apprécier le voyage. Du coup l’occasion était parfaite. Une quinzaine de minute plus tard, nous voilà à Bélem!

En sortant du tram direction le bord du Tage, nous avons d’abord été impressionnés par l’immense “Mosteiro dos Jeronimos”, un magnifique monastère, mais c’était fermé au public, et oui Lundi de Pâques!

Nous avons continué de nous balader dans les jardins juste en face du musée Coleccao Berardo, jusqu’à une arche :  le “Padrao dos Descobrimentos” ; d’après mon super guide Lonely Planet, il s’agirait d’une caravelle inauguré en 1960 pour le 500ieme anniversaire de la mort d’Henri le Navigateur. Si vous regardez bien sur la photo ci dessous on voit à la proue de celle-ci Henri  puis Vasco de Gama, Diogo Cao, Fernand de Magellan et 29 autres grands explorateurs. Il est possible de monter en haut de cette arche  pour 4€. Je pense que la vue doit être incroyable et que celle sur la carte du monde qui est au sol avec les conquêtes des navigateurs doivent valoir le coup.

Puis nous avons longé le Tage, jusqu’à la très fameuse Torre de Belem, une forteresse classée au patrimoine mondial de l’Unesco qui était également fermée, mais tout de même très agréable à regarder. Le temps était gris ce qui donne cet aspect mystérieux à la tour. Mais elle reste un des endroits que j’ai préféré voir. Nous nous sommes même amusé à imaginer des histoires de fantômes, ou d’escape-game en pleine nuit dans cette tour! animated halloween cartoon ghost scooby doo

Et enfin pour finir sur une note sucrée, nous sommes allés acheter les fameuse Pasteis de Nata dans la boutique spécialisée de Belem. Nous en avons pris 10, ça allait nous faire 1 ou 2 goûters. cake hungry greed greedy eat to live

Pour notre dîner du soir nous avons choisi un restaurant en souvenir de mon voyage en Argentine plus particulièrement à Buenos Aires. Nous l’avions repéré la veille en nous promenant, et après vérification sur FourSquare  nous avons validé notre choix! Et quelle belle surprise! Un restaurant qui n’alpague pas c’est toujours bon signe!!! Nous n’avons pas été déçus, bonne ambiance, nourriture très bonne, la déco était marrante avec ses chaises retournées, ses tableaux kitshs…. Nous avons passé un excellent moment, je recommande vivement cet endroit. Par contre plus cher qu’un restaurant local!

 

Pour éviter de vous assommer d’informations, j’ai décidé de vous présenter pour l’instant, que la première partie de ce voyage.

La suite arrive bientôt!

 

1 Comment

  1. J’ai envie de pasteis de nata maintenant… Vivement la suite!!!

Leave a Reply